Résumé de la monographie de Crucisor

   La commune de Crucisor est située au sud-est du département de Satu Mare, à 38 km de la préfecture : Satu Mare. Elle est limitrophe avec la commune de Pomi à l’est, de Valea Vinului à l’ouest et de Barsau au sud. Elle est traversée par une petite rivière appelée : Valea Vinului. Il y a aussi 2 étangs, l’un à Ieghersite et l’autre à Crucisor. La population de  Crucisor est de 2532 habitants. Sa superficie est de 4092 ha, représentant 1,5% de la superficie du département. Il y a 3 villages qui font partie de cette commune: Crucisor, où se trouve  la mairie, Iegheriste et Poiana Codrului. Les villes les  plus proches sont : Satu Mare et Baia Mare distantes chacune de 38 km.L`attestation documentaire de ces 3 villages date de 1231 pour Crucisor, 1272 pour Iegheriste et 1648 pour Poiana Codrului. Les recherches archéologiques effectuées pendant les dernières décennies ont montré que la commune a été habitée depuis le paléolithique. Vers 80 av JC. , la région de Satu Mare a fait partie de l’état Dace dirigé par Burebista, et après la conquête de la Dacie par les Romains, ces régions ont appartenu aux daces libres. Au XIV siècle les 3 villages de la commune ont été la possession d’une famille noble  les Gragfi (Dragos), et en suite de la famille Bathoryi. La présence de collines assez hautes, alternant avec des petites vallées, donnent au relief une note spécifique sous-carpatique. Le climat est tempéré : l’été les températures varient entre +14 et +18 C et pendant l`hiver entre -4 et +3 C. Les précipitations minimums sont de 400mm/m2  et les maximums de 1250mm/m2.
On note la présence de forêts de feuillus liées au climat. Les animaux qu`on trouve ici sont : le sanglier, la biche, le loup, le renard, etc.
Pendant la première guerre mondiale, beaucoup des jeunes ont été tués. Ils sont enregistrés dans les églises de la commune.Les habitations sont composées d`une maison et d’annexes (grange, étable). Autrefois, les maisons étaient construites en bois et maintenant elles sont en briques et ont tout le confort domestique.Les principales activités des habitants ont été pendant longtemps  la culture des plantes textiles, la fabrication de vêtements, la menuiserie, l`élevage d’animaux, la minoterie, l`apiculture, etc.       
  
Les traditions sont liées avant tout aux principaux moments de la vie : la naissance, le baptême, le mariage, et la mort, mais ils accompagnent aussi les fêtes religieuses de Noël, de Pâques, etc.
            
Autrefois, en ce qui concerne l’habillement à la campagne, les vêtements usuels étaient réalisés à la maison avec un métier à tisser.
            
La commune est habitée depuis longtemps par des roumains, on y trouve aussi des hongrois, des souabes, des juifs et des roms, mais qui sont toujours restés minoritaires.
            
   
Dans la commune il y a six  églises : quatre sont orthodoxes, une  romano-catholique et une gréco-catholique. A 7 km de Crucisor se trouve le monastère « Marius », qui est typique de la religion orthodoxe et qui attire de nombreux touristes dans la région.
         
   
Il y a des écoles dans les trois villages de la commune, mais le principal groupe scolaire (maternelle, primaire et collège) se trouve à Poiana Codrului avec 313 élèves, avec à coté  la bibliothèque. 
 
Chaque village a son dispensaire, et à Poiana Codrului  il y a une pharmacie et un cabinet dentaire.
          
  
Parmi les principales réalisations après la Révolution, on  trouve : l`arrivée du gaz, la réhabilitation de l’école maternelle de Poiana Codrului,  la construction des 2 immeubles HLM, l`adduction de l`eau, la rénovation des salles des fêtes: de Poiana Codrului,  Iegheriste et Crucisor,  la construction d`une salle de sport à Poiana Codrului, le goudronnage de trois grandes rues, la construction du réseau d`eaux usées à Poiana Codrului, etc…
            
Les principales manifestations sont :
 
  • “Cupa-Codrului”- “ Le trophée de la forêt” - concours sportif organisé chaque année en août ou septembre
  • La fête des églises Orthodoxes - chaque église a une fête spéciale qui s`appelle en roumain “hram”.

Chaque fête correspond à une fête religieuse très connue. ( Iegheriste le 15 août, Poiana Codrului le 29 juin, Crucisor le 26 octombre et le 30 janvier) .
       La commune est jumelée avec Camors dans le Morbihan en Bretagne (France), depuis l’an 2000. Les relations entre les deux communes sont très serrées. Il y a  deux associations,  une roumaine (Crucisor-Camors) et l`autre française (Camors-Crucisor) qui jouent un rôle très important pour les relations entre la population de Camors et celle de Crucisor. Tous les 2 ans un groupe de roumains de notre commune va à Camors et visite bien sûr  la France. On en profite aussi pour voir  Paris, Vienne, etc. Les français nous rendent  visite aussi tous les 2 ans. Ils sont logés dans des familles d`accueil pour faire plus facilement connaissance avec nos traditions et notre mode de vie.           
L’association Camors-Crucisor  apporte une aide matérielle et financière  importante que nous utilisons pour aider les familles les plus pauvres, les écoles maternelles et  pour moderniser 3 salles de fêtes: à Poiana Codrului, Iegheriste et Crucisor.